Projection du film Paroles d'étoiles de Thomas Gilou

Le jeudi 18 octobre 2012 à 20 heures au CCJ.
ENTREE LIBRE

Il y a soixante dix ans, la rafle du Vel d’Hiv.

En marge des commémorations officielles, nous souhaitons évoquer le souvenir de cet événement par la projection du film "Paroles d’étoiles", du réalisateur Thomas Gilou.

paroles d'étoiles

En France, entre 1942 et 1944, 12 000 enfants ont été tués ou déportés. D'autres, les plus nombreux, ont survécu.
Le réalisateur, Thomas Gilou, est allé à leur rencontre pour les écouter, les suivre dans leurs douloureux pèlerinages, et surtout pour recueillir des mots, des secrets et des sentiments rarement ou jamais exprimés par la plupart d'entre eux. Paroles d'étoiles fouille la mémoire de l'enfance et restitue une autre vision de la guerre et du nazisme.

Organisation : Association pour un Judaïsme pluraliste, Cercle Bernard Lazare - Grenoble, Centre Culturel Juif
Soutien : Amitié Judéo-Chrétienne, B'Naï B'Rith - Grenoble, Communauté Juive Libérale - Dauphiné, Crif Grenoble - Isère



Brèves

Denis Peschanski

Alors, on ne va pas tourner autour du pot.
Agression contre des non grévistes (ainsi une femme face à une trentaine de grévistes à la RATP), interruption d'un spectacle aux Bouffes du Nord, toujours par vingt ou trente personnes, pour la seule raison que le président de la République était dans la salle, incendie de la brasserie La Rotonde parce qu'il avait accueilli le candidat Macron et ses amis au soir du premier tour en 2017, irruption de quelques dizaines de militants guidés par un dirigeant Sud dans les locaux de la CFDT : j'en ai assez de lire des bien pensants, propres sur eux, commentateurs si cultivés qui inversent les responsabilités et se retournent vers le pouvoir pour le viser, comme ils l'avaient fait quand les GJ détruisaient tous les radars (combien de morts par ce geste indigne et irresponsable ?) ou quand ils riaient bien de leurs propos et leurs pancartes antisémites et homophobes ; j'en ai assez de ces militants ou commentateurs qui insultent, la haine à la bouche, l'injure en guise de parole publique sur des réseaux sociaux devenus les poubelles de la démocratie.

Alors ne tournons pas autour du pot : ceux qui agissent comme ils le font sont les nouveaux fascistes. Ceux qui les soutiennent les cautionnent. Ceux qui les relaient à la tête des partis politiques détruisent les fondements mêmes de la démocratie.