Semaine Mémoires et Résistances 2018
Déportation, Migrations, de l'exil à l'asile

Du 12 au 16 mars 2018
Espace Victor Schoelcher, Seyssins (Terminus tram C). Entrée libre

Programme complet de la semaine Mémoires et Résistances

Depuis plusieurs années, Michèle Ganem Gumpel représente le Cercle Bernard Lazare - Grenoble dans l'équipe d'élaboration du programme de la semaine Mémoires et Résistances. Cette année, elle a proposé la projection du film "Des spectres hantent l'Europe" de Maria Kourkouta et Niki Giannari.

Cette projection aura lieu le jeudi 15 mars à 18h30 à l'espace Victor Schoelcher à Seyssins, et sera présentée par Michèle Ganem Gumpel - Entrée libre

2016. L’attente interminable de milliers de réfugiés dans le camp d’Idomeni, au long des rails qui franchissent la frontière grécomacédonienne.
C’est un long témoignage visuel, chanté, parlé ; hommes, femmes et enfants vont et viennent dans la boue et le crépuscule hivernal.
Leur raison, notre « hantise » : le passage interdit des barbelés européens.
« Spectres » sous la pluie, obstinés à vivre là leur faim, leur soif, leur épuisement.
« Avec un désir / que rien ne peut vaincre / ni l’exil, ni l’enfermement / ni la mort /... / seulement passer ».

-->

Couleur des images numériques, noir et blanc du final tourné en 16 mm avec en texte off la voix de Lena Platonos.
Ce film est beau, qui nous fait éprouver pas à pas la vie précaire et l’intense volonté de liberté et de dignité des migrants.


Brèves

Israël : la Loi sur l’Etat-Nation contredit la Charte d’Indépendance

par Michel Kichka, 22 juillet 2018

Voici la traduction d’un texte que j’ai mis en ligne ce matin sur mon blog hébreu. Il permettra aux non hébraïsants de connaître ma position. […]

La Loi sur l’Etat-Nation a été votée par la Knesset en seconde et troisième lecture lors de sa dernière séance plénière avant les vacances d’été.
Cette loi est surtout l’expression de la grande faiblesse de ce gouvernement de droite sous la houlette de Bibi Netanyahou, dirigeant quatre fois élu du Likoud.
Cette loi aimerait se substituer au texte de la Déclaration d’Indépendance d’Israël qui fut publiée le 14 Mai 1948 dans le Journal Officiel et lue par Ben Gourion le 15 mai lors de la cérémonie historique de la création de l’Etat d’Israël. Texte qui a force de Constitution et de Loi.

Le texte de la nouvelle loi est la version « modérée » d’un texte initial et il est d’autant plus intéressant de connaître ce texte initial afin de mieux comprendre quel est l’agenda politique de la coalition majoritairement à droite au pouvoir.
Un agenda clair et transparent qui veut délégitimer le statut des arabes minoritaires en Israël et par la même occasion celui des israéliens de gauche qui sont, comme moi, pour la solution de deux pays pour deux peuples.

Le gouvernement de droite actuel est en quelque sorte la prolongation de l’idéologie de l’Irgoun, cet organisme illégal qui refusa le plan du partage de la Palestine en 1947 en deux états, Israël et la Palestine, considérant qu'Israël devait s’étendre aux deux rives du Jourdain.

En fait si l’Irgoun avait été aux commandes en 1947 il y a de fortes chances que l’Etat d’Israël n’eût pas existé.

Cette Loi d’Etat-Nation risque de transformer Israël en un état juif non démocratique. Une forme de sous-Apartheid, chose qui réjouirait les ennemis d’Israël, de sa souveraineté, de sa légitimité et de son existence, et parmi eux anti-sionistes et antisémites confondus qui accusent le sionisme de racisme. […]