Semaine Mémoires et Résistances 2018
Déportation, Migrations, de l'exil à l'asile

Du 12 au 16 mars 2018
Espace Victor Schoelcher, Seyssins (Terminus tram C). Entrée libre

Programme complet de la semaine Mémoires et Résistances

Depuis plusieurs années, Michèle Ganem Gumpel représente le Cercle Bernard Lazare - Grenoble dans l'équipe d'élaboration du programme de la semaine Mémoires et Résistances. Cette année, elle a proposé la projection du film "Des spectres hantent l'Europe" de Maria Kourkouta et Niki Giannari.

Cette projection aura lieu le jeudi 15 mars à 18h30 à l'espace Victor Schoelcher à Seyssins, et sera présentée par Michèle Ganem Gumpel - Entrée libre

2016. L’attente interminable de milliers de réfugiés dans le camp d’Idomeni, au long des rails qui franchissent la frontière grécomacédonienne.
C’est un long témoignage visuel, chanté, parlé ; hommes, femmes et enfants vont et viennent dans la boue et le crépuscule hivernal.
Leur raison, notre « hantise » : le passage interdit des barbelés européens.
« Spectres » sous la pluie, obstinés à vivre là leur faim, leur soif, leur épuisement.
« Avec un désir / que rien ne peut vaincre / ni l’exil, ni l’enfermement / ni la mort /... / seulement passer ».

-->

Couleur des images numériques, noir et blanc du final tourné en 16 mm avec en texte off la voix de Lena Platonos.
Ce film est beau, qui nous fait éprouver pas à pas la vie précaire et l’intense volonté de liberté et de dignité des migrants.


Brèves

Tribune Collective (Publié le 30 janvier 2020) :

« Le plan Trump est une feuille de route vers la catastrophe »

la tribune de 14 personnalités israéliennes

En tant qu’Israéliens résolus à promouvoir la paix pour notre pays et nos voisins palestiniens, nous affirmons notre opposition fondamentale au plan de l’Administration Trump pour le conflit israélo-palestinien.

Ce plan, loin de résoudre le conflit, va l’approfondir et le perpétuer en instaurant un niveau d’inégalité jamais vu depuis l’Afrique du Sud au temps de l’Apartheid. En réalité, il s’agit d’un « plan Bantustan », qui vise à enfermer les Palestiniens à l’intérieur de poches contrôlées par Israël.

Nous en appelons à l’Europe : rejetez le plan Trump.

Il est significatif que le plan soit imposé aux Palestiniens. Le président des États-Unis, Donald Trump, et le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, agissent à la manière de deux loups qui négocient la meilleure manière de manger un mouton. Désinhibé par Trump, Netanyahu a déjà déclaré son intention de lancer formellement l’annexion de la Vallée du Jourdain et des colonies en Cisjordanie. Tout ceci est diamétralement opposé au droit international et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, en particulier la résolution 2334. C’est pourquoi nous sommes profondément alarmés par la faiblesse des premières réponses de l’Union européenne, qui décrit le plan Trump comme « une occasion » de relancer les négociations de paix.

Le plan n’est pas une opportunité, mais une feuille de route vers l’Apartheid 2.0. Il n’amènera ni la paix, ni une solution à deux Etats viable. La direction palestinienne ne peut que le rejeter.

Nous en appelons à l’Europe : rejetez le plan Trump. Et commencez à prendre des mesures sérieuses contre l’annexion de la Palestine. Maintenant, avant qu’il soit trop tard.

Signataires :

Professeur Zeev Sternhell, lauréat du prix Israël (2008) ;

Professeur Eli Barnavi, ancien ambassadeur d’Israël en France ;

Professeur David Shulman, lauréat du prix Israël (2016) et du prix EMET (2010) ;

Ilan Baruch, ancien ambassadeur d’Israël en Afrique du Sud, en Namibie, au Boswana et au Zimbabwe ;

Professeur Michael Ben-Yair, ancien avocat général d’Israël et ancien juge à la Cour suprême ;

Avraham Burg, ancien président de la Knesset et ancien directeur de l’Agence juive ;

Zehava Gal-On, ancienne membre de la Knesset et ancienne présidente du Meretz ;

Professeur David Harel, vice-président de l’Académie israélienne des sciences et des humanités, lauréat du Prix Israël (2004) ;

Professeur Moty Heiblum, lauréat du prix EMET (2014), membre de l’Académie israélienne des sciences et des humanités ;

Miki Kratsman, lauréat du prix EMET (2011) ;

Alex Levac, lauréat du Prix Israël (2015) ;

Dr. Alon Liel, ancien directeur général du ministère des Affaires étrangères, ancien ambassadeur en Afrique du Sud et en Turquie ;

Mossi Raz, ancien membre de la Knesset ;

Michal Rozin, ancienne membre de la Knesset.