Rassemblement à l'appel du collectif du 11 janvier 2015
le 11 janvier 2020 à 14 heures, place Notre Dame

NOUS SOMMES TOUJOURS CHARLIE !

Rassemblement samedi 11 janvier à 14 h place Notre Dame, Grenoble

Cinq ans après le 11 janvier 2015, le Cercle Laïque de l’Agglomération Grenobloise, Le Cercle Bernard Lazare – Grenoble, la LDH-Grenoble-Métropole, la Licra, la LDH-Iran, ERE, l'UFAL, le Mouvement de la Paix et le Printemps Républicain-Grenoble, suite à l’appel national du « collectif du 11 janvier », invitons les citoyennes et les citoyens, les associations, les partis républicains laïques et humanistes à un rassemblement pour réaffirmer notre attachement à la liberté d’expression, de pensée, de conscience, et à la solidarité au sein de notre République « indivisible, sociale et laïque »

Appel National (extraits)

Il y a cinq ans, des millions de citoyens se rassemblaient pour affirmer leur solidarité avec Charlie Hebdo, les morts de l’hyper casher et les policiers, tous assassinés au nom de l’obscurantisme et du terrorisme islamiste. Depuis cinq ans, d’autres attentats et d’autres tueries se sont ajoutées à celles-là. Nous n’oublions aucun mort ni aucun blessé depuis ceux de 2012 à Toulouse et à Montauban.

C’est pourquoi le Collectif du 11 janvier appelle à un grand rassemblement national le samedi 11 janvier 2020 dans toutes les villes de France.

Nous proposons donc à toutes les citoyennes et tous les citoyens français, partout où ils se trouvent, sans distinction d’origine, de sexe, d’appartenance religieuse ou philosophique de se joindre à nous.
Témoignons ensemble de notre attachement à la liberté de conscience, à la liberté d’expression, à l’émancipation, à l’égalité des femmes et des hommes ; en un mot, à l’universalisme de la République Française.

Rejoignez notre appel, relayez-le, et de toutes parts, citoyennes, citoyens, convergez vers les places ou les rues de la République, elles vous appartiennent, elles vous appellent.

Le 11 janvier, il n’y aura qu’un mot d’ordre :
« je suis Charlie, je suis … la République »

Le collectif du 11 janvier

Soutiens (au 08/01) : CIIP, J. P. Andrevon, Collectif Résistance Universelle, Ligue de l'Enseignement …

article Dauphiné Libéré

Brèves

Denis Peschanski

Alors, on ne va pas tourner autour du pot.
Agression contre des non grévistes (ainsi une femme face à une trentaine de grévistes à la RATP), interruption d'un spectacle aux Bouffes du Nord, toujours par vingt ou trente personnes, pour la seule raison que le président de la République était dans la salle, incendie de la brasserie La Rotonde parce qu'il avait accueilli le candidat Macron et ses amis au soir du premier tour en 2017, irruption de quelques dizaines de militants guidés par un dirigeant Sud dans les locaux de la CFDT : j'en ai assez de lire des bien pensants, propres sur eux, commentateurs si cultivés qui inversent les responsabilités et se retournent vers le pouvoir pour le viser, comme ils l'avaient fait quand les GJ détruisaient tous les radars (combien de morts par ce geste indigne et irresponsable ?) ou quand ils riaient bien de leurs propos et leurs pancartes antisémites et homophobes ; j'en ai assez de ces militants ou commentateurs qui insultent, la haine à la bouche, l'injure en guise de parole publique sur des réseaux sociaux devenus les poubelles de la démocratie.

Alors ne tournons pas autour du pot : ceux qui agissent comme ils le font sont les nouveaux fascistes. Ceux qui les soutiennent les cautionnent. Ceux qui les relaient à la tête des partis politiques détruisent les fondements mêmes de la démocratie.