Deuxième festival de culture juive du Cbl-Grenoble, novembre 1996

Encore un Festival !

Après la réussite de celui de l'an dernier, il s'agissait moins de remettre ça que d'approfondir l'entre-vu, et de débusquer ça et là, de par le monde et même tout près, du jamais vu (nous aurons deux authentiques créations)
du non convenu Quand derrière la darbouka orientale du groupe ESTA viennent vibrer les cornemuses,
Quand les lycéens milanais qui ignorent tout du judaïsme trouvent dans Pourim de quoi crier ce qu'ils refusent de toutes leurs forces pour l'avenir.

Programme


Inauguration du Festival

Dimanche 17 novembre 1996, à  11h au CCJ

Comment dire ca ? En Yiddish ? pardon, en Francais!

Deux comédiens, Rafaël Goldwaser et Aristide Demonico interprètent un divertissement signé I. B. Singer:
Henri Bulawko, auteur d'une biographie de Cholem Aleikhem fera le tour de la fantaisie du personnage.
En présence de Jean-Jacques Gleizal, Adjoint au Maire de Grenoble.

Théâtre : Tonton Arthur

par Rafaël Goldwaser
Samedi 16 novembre 1996 à  20 h 30
Au Petit Théâtre, 4 rue Pierre Duclot, Grenoble

Il nous avait enthousiasmés l'an dernier. Il revient avec Tonton Arthur,
une pièce de l'auteur israélien D. Horowitz. La presse israélienne a salué la finesse de ce monologue théâtral qui donne à  voir l'impossibilité de la représentation de la shoah. Les poupées permettent un regard à  distance et, de ce théâtre dans le théâtre subsiste une émotion subtile et quasi impalpable. Débat avec Ariella Cohen, psychanalyste

Théâtre : S'Brent, de Cholem Aleikhem

Dimanche 17 novembre 1996, à  17h30
Au Petit Théâtre, 4 rue Pierre Duclot Grenoble

Jouée en Yiddish par Rafaël Goldwaser pour les amoureux de cette langue,
Lue en Francais par Charles Tordjman pour ceux qui l'ont oubliée... et les autres.
Les personnages ? Ces Juifs d'Europe orientale contraints à  la débrouillardise par des siècles de vilénies et de pogroms, qui s'exercent à  affronter les tracasseries quotidiennes et les embrouilles administratives, mais aussi et surtout à  l'art de compliquer les choses...


Conférence : Théâtre et Tradition Juive

Présentation par Jean Caune de son livre :
Acteur et spectateur : une relation dans le blanc des mots.

Jeudi 21 novembre 1996, à  20 h 30
Bibliothèque du Centre Ville, Rue de la République, Grenoble

Jean Caune, professeur à  l'Université Stendhal de Grenoble et directeur de l'UFR des sciences de la communication, évoquera l'interprétation du texte de théâtre à partir des niveaux d'interprétation proposés par le talmud...


Lecture Théâtrale
La Nuit sur le Vieux Marché, "Rêve d'une nuit de fièvre"

une pièce de I. L. Peretz
par les comédiens du CREARC

Vendredi 22 novembre 1996, à  18 h 15
Au Petit Théâtre, 4 rue Pierre Duclot, Grenoble
Isaac-Leibush Peretz, né à  Zamosc en Pologne en 1852 et mort à  Varsovie en 1915, fut l'un des trois grands initiateurs de la littérature yiddish moderne. Cette oeuvre est son testament spirituel, l'image même de sa démarche créatrice. Il y met en scène comme des reflets de lui-même, poète, vagabond, rêveur. Son personnage, le bouffon - le badkan - est toujours en quête d'une "parole perdue" grâce à  laquelle on pourrait "tout refaire".
Débat avec Batia Baum, traductrice de la pièce.


Musique : Concert de World Music par le groupe ESTA

Samedi 23 novembre 1996, à  20 h 30
Salle Le Ciel, rue Condillac, Grenoble

Ils nous arrivent droit des Etats-Unis, mais ils sont bien Israéliens. On retrouve dans leur musique des filiations de rock. Mais la mélopée orientale ne devait-elle pas naturellement renaà®tre rock dans les faubourgs de Tel Aviv ou les quartiers deshérités de Katamon ?...


Théâtre : Nuit de Pourim en temps d'horreur

Dimanche 24 novembre 1996, à  17 h 30
Théâtre de Poche, 180 Cours Berriat, Grenoble

Par la troupe Progetto Novecento de Milan
Immense succès en Italie, un spectacle étonnant, fait de danses, de musiques klezmer et judéo-espagnole. Librement adapté du Chant du Peuple Juif Assassiné du poète I. Katzenelson.
Du Mordechai du Livre d'Esther à  Mordechai Anielewicz qui organise l'insurrection du ghetto de Varsovie, un cri contre toutes les tentatives de destruction de l'homme par l'homme


Musique : Concert par Raoul Journo et ses musiciens.

Jeudi 5 décembre 1996, à  20 h 30 Salle Edmond Vigne, 23, rue des Alpes, Fontaine

Pendant des siècles, Juifs et Musulmans ont vécu côte à  côte en Andalousie, dans une même ambiance culturelle.
Que reste-t-il de cette culture judéo-arabe aujourd'hui que les Juifs du Maghreb se trouvent dispersés dans le monde ?
La musique !..

Coopérations ou soutien :

Haut de page