Des berges du Rhin aux rives du Mississipi

Conférence par Anny Bloch-Raymond

Le jeudi 4 février 2010 à 20 heures au CCJ, Grenoble

Entrée libre
Partenariat AJP, CBL et CCJ

Anny Bloch-Raymond, CNRS, LISST-Centre d'Anthropologie sociale CNRS, EHESS,UTM Université Toulouse Le Mirail
Maison de la Recherche, 5 allées Antonio Machado 31058 Toulouse CEDEX 09

Anny Bloch-Raymond

La quatrième de couverture

Les émigrants juifs rhénans installés le long du Mississippi depuis quatre générations, ont laissé des traces de leurs déplacements et de leur inscription dans la culture du Sud des Etats-Unis : enseignes de magasins, petites villes qui portent leurs noms, habitations et plantations, auberges et musées, synagogues et cimetières ruraux

Les jeunes pionniers s'initient, dès leur arrivée, au commerce le long du Mississippi pour rejoindre, une fois prospères, La Nouvelle Orléans. Ils font fortune dans l'industrie du sucre, du coton, du papier et du tabac. Quelques synagogues existent, créées préalablement par de riches marchands venus des Antilles. Cependant, jaloux de leurs origines et de leurs rites, les Alsaciens et les Palatins bâtissent leurs temples et adoptent, dès les années 1870, un judaïsme libéral proche du modèle protestant qui les environne.

Comment caractériser les juifs du Sud ?
Une manière d'être dans le monde rural ?
Une capacité à se conformer aux usages locaux ?
Un art du « Laissez le bon temps rouler » ?
L'invention d'une cuisine cacher créole ?
Une proximité avec le monde noir ?
Les pionniers ont rêvé de liberté et d'égalité. Des premiers pas dans leur nouveau pays à leur engagement dans l'armée confédérée, ils n'épargnent pas leur peine pour être reconnus pleinement citoyens.
Mais sont-ils réellement partie intégrante du Sud ?

Résultat d'une collecte de récits oraux auprès d'une centaine de familles et de l'exploration des archives, cet ouvrage restitue la parole et l'expérience singulières de ces aventuriers au plus près de la vie de tous les jours, soulignant leur vaillance, leurs exploits et leurs illusions.