Présence de Rabi, hier et aujourd'hui


Wladimir Rabinovitch

Présence de Rabi, hier et aujourd'hui

avec
Anne Rabinovitch et
Izio Rosenman
présentation : Michèle Ganem


jeudi 30 janvier 2014 à 18h00
à la Maison de l'Avocat

Ecouter les enregistrements

Wladimir Rabinovitch

Wladimir Rabinovitch (Rabi) est né en Lithuanie (alors sous occupation russe) en 1906. Il arrive à Paris en 1910, devient avocat, et rencontre sa future femme, Germaine Boniface, au Contadour de Giono.

Radié du Barreau en 1942 par les lois de Vichy, il rejoint son épouse à Briançon, où il passe une partie de la guerre, écrivant son journal : Journal d'Occupation (1940-1947) (Transhumances 2008-2011).

En 1945, il est nommé juge à Die, puis à Briançon, où il exercera jusqu'en 1973, refusant tout avancement. Il écrit dans la revue Esprit, La Terre Retrouvée, l'Arche, et plus tard, dans le Monde. Il fait des tournées de conférences en Afrique du Nord. Il devient un pionnier du droit du ski et publie Les Sports de montagne et le Droit (1959, réédité en 1980).

Il écrit aussi des pièces de théâtre, dont certaines sont jouées à la radio et même à Tunis : entre autres, Judas (1951), L’Affaire Wittenberg (1955), Varsovie (1954), Il y a cent ans, Rachel (1959), Le drame du Cervin (1960), Loth à Sodome (1960), Un procès en 1832, à la mémoire de Saint-Simon (1961).

En 1952, il lance la campagne de presse de ce qui deviendra l'Affaire Finaly, et publie L’Affaire Finaly, des textes, des dates (1953).

Ses essais sont des textes de combat ou simplement des textes juifs : « Pour un portrait de Bernard Lazare en 1895-1896 », en appendice à l’ouvrage Antisémitisme et révolution de Bernard Blumenkranz, publié en 1979 par le cercle Bernard Lazare, Anatomie du judaïsme français (1962), Un peuple de trop sur la terre ? (1979), Pierre Goldman, l’homme qui est entré dans la loi (1976).

René Siestrunck a rassemblé certains de ses textes pour les publier aux éditions Transhumances : Pour saluer Emilie Carles (2002), Journal d’un juge (2002), Chroniques briançonnaises (2003), et un roman : La Vierge aux cravates.

Wladimir Rabinovitch a été, avec Emilie Carles, aux origines du mouvement de défense de la vallée de la Clarée.

Homme de passion et de culture, questionneur inlassable, épris de justice, Wladimir Rabinovitch est mort en 1981 d’un accident de la route.

Anne Rabinovitch

Elle étudie l'art dramatique au Conservatoire de Grenoble, apprend l'hébreu à Jérusalem, publie son premier texte, un poème en prose intitulé Un monde que j'ignorais m'appartenir, en 1969, dans la revue Esprit.

Elle passe deux ans aux États-Unis (en Californie et à New York), où elle prépare son doctorat en études nord-américaines, et traduit de grands écrivains de langue anglaise, entre autres, Margaret Atwood, Rick Bass, Saul Bellow (prix Nobel 1976), Doris Lessing (prix Nobel 2007), Norman Mailer, Joyce Carol Oates, Jerome Charyn, James Salter, Susan Sontag, Edmund White, Jane Urquhart, Kazuo Ishiguro, Israel Joshua Singer, Virginia Woolf.

Elle se trouve à Gdansk en décembre 1981, au moment du coup de Jaruzelski, et publie son premier roman, L’Hiver au cœur en 1983. Les Étangs de Ville-d’Avray paraissent en 1987 suivis par Pour Budapest il est encore temps (1990), Comme si les hommes étaient partis en voyage (1995), Par-delà les nuages (2004), Chacune blesse, la dernière tue (2012).

Izio Rosenman

Izio Rosenman, qui a été Directeur de recherche au CNRS, est psychothérapeute. Il est président de l’AJHL-Association pour un judaïsme humaniste et laïque (www.ajhl.org), et de l’AEJC-Association pour l’enseignement du judaïsme comme culture. Il fait partie du comité exécutif et éditorial des rencontres Livres des mondes juifs et Diasporas en dialogue (www.livresdesmondesjuifs.com).

Il est le rédacteur en chef de la revue PLURIELLES, revue culturelle et politique pour un judaïsme humaniste et laïque.
Il milite au sein de La Paix Maintenant et est membre du Bureau de JCall-réseau juif européen pour Israël et pour la paix.

Dès 1992 il a coordonné un numéro de la revue Panoramiques, consacré à la laïcité juive, « Juifs laïques. Du religieux vers le culturel » ( éditions Corlet-Arléa).

Il a écrit un portrait intellectuel et politique de Rabi (Pardès, N°23, éd. InPress, 1998).