Théâtre : "Seul à seul avec Dieu, ou Prières de ceux qui ne prient jamais"
de Janusz Korczak, interprété par Yaël Schüler

Jeudi 16 novembre 2017 Ă  19 heures
à la chapelle Sainte Marie d'en Haut, Musée dauphinois
Participation aux frais : 10 euros
Contact et RĂ©servations : Cercle Bernard Lazare - Grenoble

Le Cercle Bernard Lazare - Grenoble est heureux de vous proposer une soirée théâtrale consacrée à un texte de Janusz Korczak
Seul à seul avec Dieu, ou Prières de ceux qui ne prient jamais
S'il est inutile de présenter Korczak à beaucoup d'entre vous, voici toutefois quelques mots sur
- l'auteur,
- le texte et
- l'interprète de ce spectacle

L’auteur

Janusz Korczak, de son vrai nom Henryk Goldszmit, est né en 1878 portrait de Korczak à Varsovie, dans une famille juive polonaise progressiste. Il est l’une des grandes figures qui illuminent l’histoire de la pédagogie. Pédiatre, pionnier de la médecine sociale, il était également essayiste, poète, dramaturge et romancier pour enfants, et l’auteur de nombreux articles scientifiques aussi bien que littéraires.
Educateur hors normes, il ouvre en 1913 la Maison de l’Orphelin, et devient le premier militant des droits de l’enfant. Son immense respect pour l’enfant et son dévouement iront jusqu’au sacrifice de sa vie : enfermé dans le ghetto de Varsovie avec les 200 enfants de son orphelinat, il sera assassiné avec eux en août 1942 dans le camp d’extermination de Treblinka.
Auteur de plus de 30 livres et de centaines d’articles, il fut honoré en 1937 du prestigieux Laurier d’Or de l’Académie polonaise de littérature pour l’ensemble de son oeuvre.

L’oeuvre

Seul à seul avec Dieu, ou Prières de ceux qui ne prient jamais a été publié en 1922, peu après le décès de la mère de Korczak. Dans sa version complète, ce texte comprend 18 prières. Une mère en deuil, un jeune garçon, un vieillard, une fillette, un artiste ... :
ce sont quelques-uns de ceux qui, ici, en appellent Ă  Dieu.
Moments d’intimité chargés de fortes émotions, rares instantanés bouleversants d’authenticité, amertumes ou hommages : autant de questionnements sur l’homme et l’humain dans ce poème dramatique qui fait écho aux grands thèmes de la spiritualité juive, en même temps qu’il nous révèle un aspect plus secret de la personnalité de Korczak.


L’interprète

La comédienne, Yaël Schüler, a choisi de mettre en scène 8 de ces 18 prières. portrait de Yaël Schüler Née en 1983 en Allemagne, elle vit à Berlin. Elle a étudié le théâtre à l’Ecole internationale de théâtre Jacques Lecoq à Paris, et à l’Institut du théâtre européen à Berlin.
Après avoir interprété différents rôles dans des pièces jouées en Allemagne et en Israël, elle se consacre depuis 2010 à ses propres projets théâtraux.
Ce spectacle a été présenté en Suisse, en Allemagne, en Israël et en Pologne. Yaël Schüler le joue pour la première fois en français, à Genève et à Grenoble.


logo cdi logo cbl logo Musée dauphinois