Bernard Lazare, cent ans après sa mort

avec

Mercredi 23 juin à 20h30 à Grenoble international, 24 place Paul Vallier

  • Philippe Oriol enseigne à Paris III. Il est spécialiste de l'affaire Dreyfus, et vient de publier chez Stock une biographie de Bernard Lazare
  • Denis Charbit est professeur à l'université de Tel Aviv. Il est l'auteur d'une remarquable anthologie des sionismes

Lazare - le Juste, qui fut le premier à prendre la cause de Dreyfus au moment où tout semblait perdu, avant Zola et tous les autres - est mort en 1903, il y a un peu plus de cent ans.

Le cercle Bernard Lazare- Grenoble n'a pas encore cent ans mais, peut être, la pensée de ce grand intellectuel peut encore inspirer son action. Rompant avec sa positon assimilationniste antérieure, Bernard Lazare appelait à créer une nation pour le peuple juif, mais, anarchiste, il désirait rompre avec "le sionisme diplomatique, capitaliste et bourgeois !".

Lazare essaya de trouver un éditeur français pour les oeuvres de Herzl, considéré comme le père du sionisme, mort il y a tout juste cent ans.

Nous souhaitons aussi, au cours de cette soirée, mettre en regard la pensée de Théodore Herzl et celle de Bernard Lazare.