Jean Claude Grumberg

(dossier actualisé le 10/06/2005)

Biographie

Auteur dramatique né en 1939, il exerce différents métiers, dont celui de tailleur, avant d'entrer comme comédien dans la compagnie Jacques Farbri. Il aborde l'écriture théâtrale en 1968 avec Demain une fenêtre sur rue, puis ce sera Mathieu Legros, Chez Pierrot, Michu, Rixe, Amorphe d'Ottenburg, qui marque l'entrée de Jean-Claude Grumberg au répertoire de la Comédie-Française. Ensuite, mis à part En r'venant d'l'expo qui raconte le destin d'une famille de comiques troupiers de la Belle Epoque, le théâtre de Jean-Claude Grumberg entreprend de mettre en scène notre histoire et sa violence. Avec Dreyfus (1974), L'Atelier (1979) et Zone libre (1990), il compose une trilogie sur le thème de l'occupation et du génocide.

Avec ces pièces, il obtient de nombreux prix : le Prix Plaisir du Théâtre, le Grand Prix de la SACD et le Prix du Syndicat de la Critique (1974) pour Dreyfus; le Prix Ibsen, le Prix du Syndicat de la Critique (1979), le Grand Prix de la Ville de Paris pour L'Atelier. Il obtient également le Molière du meilleur auteur dramatique en 1991 pour Zone Libre et en 1999 pour L'Atelier. Il reçoit le Grand Prix de l'Académie française en 1991 et le Grand prix de la SACD en 1999 pour l'ensemble de son oeuvre.

Outre l'adaptation au théâtre de son roman La nuit tous les chats sont gris, Jean-Claude Grumberg a également adapté Mort d'un commis voyageur d'Arthur Miller (Molière de la meilleure adaptation), Le Duel et Les Trois Soeurs d'Anton Tchekhov, Le Chat botté de Ludwig Tieck, En cas de meurtre de Joyce Carol Oates, Encore une histoire d'amour de Tom Kempinski (Molière de la meilleure adaptation), et Conversations avec mon père d'Herb Gardner. Ces adaptations (sauf La nuit tous les chats sont gris et Les Trois Soeurs non publiées) sont parues aux Editions Actes Sud-Papiers. Parallèlement, pour la télévision, il écrit Thérèse Humbert et Music-Hall (réal. Marcel Bluwal), Les lendemains qui chantent (réal. Jacques Fansten), Le Miel amer (réal. Maurice Frydland), La Peau du chat (réal. Jacques Otmezguine), Julien l'apprenti.

Au cinéma, il est le co-dialoguiste de : Les Années sandwichs (de Pierre Boutron), Le Dernier Métro (de François Truffaut). Il est le scénariste de La Petite Apocalypse (de Costa-Gavras), Le Plus beau pays du monde (de Marcel Bluwal), Faits d'hiver et Amen (de Costa-Gavras) pour lequel il obtient le César du meilleur scénariste. Il est également le scénariste du film Le Couperet de Costa-Gavras sortie sur les écrans en mars 2005.